Ceux qui parlent français

Publié le par Malice

Par MAMAN :

Aux Philippines, les langues officielles sont le tagalog (ou filipino) et l’anglais. Selon les régions d’autres langues (Cebuano par exemple) sont utilisées. Quant à l’espagnol, plus personne ne le parle.


Et le français ? A Banaue, quelques personnes connaissent quelques mots grâce aux touristes français qui y sont relativement nombreux ; mais ailleurs personne... sauf :

À « l’Eau Vive » où les Travailleuses Missionnaires, tiers ordre séculier fondé en 1950 par le Père Marcel Roussel-Galle, tiennent un restaurant français et une « canteen » et sont RP pour EdM dans le bidonville voisin.

DSCN3385
À Laura-Squat
où Father Daniel Godefroy, prêtre français « Fils de la Charité », vit et est curé de la nouvelle paroisse « Jesus of Nazareth » qui a pour territoire ce bidonville peuplé de 30 000 personnes. (photo ci-contre)


À Infanta (à 5 heures de bus de Manille, sur la côte Est) où les laïques consacrées de « l’Institut Notre-Dame de Vie »  (fondé en France au milieu du XXème siècle par le carme Henri Grialou, Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus) dirigent l’école Mont-Carmel et sont RP du programme EdM.


À Talipapa (Nord de Manille), dans la paroisse du Saint-Sacrement qui gère aussi un programme  « Enfants du Mékong », nous avons rencontré Joseph Walter Villamiel, ordonné diacre en France après son séminaire à l’Institut Notre-Dame de Vie à Vénasque et qui sera ordonné prêtre à Manille le 30 mai.


Bien sûr, des personnes de toutes nationalités s’engagent aux Philippines, mais ça fait plaisir de voir la place que, directement ou indirectement, la France y a. Ainsi, dans le dernier numéro de « Panorama », un grand article sur le Père Bernard Holzer, assomptionniste, fondateur d’une mission à Manille... Et je ne parle pas des jeunes volontaires !  

Publié dans Sur ma mission

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article