Nettoyer, balayer, astiquer...

Publié le par Malice

Difficile de vous faire partager ce que j'ai ressenti aujourd'hui...

D'abord dans ce gymnase. L'objectif est simple, organiser et répartir toutes les denrées reçues dans les dernières 24h. De nombreux appels ont été lancés, dans ce lycée, c'est le SMS qui a été utilisé pour sensibiliser la population. Et apparemment, ça fonctionne, plutôt très bien.
Il y a plusieurs "stands" : riz, nourritures + eau (autres que riz) et vêtements.




Charlotte et moi nous ralions au groupe "vêtements". Certains trient par tas : hommes, femmes et enfants et d'autres remplissent des sacs : 3 vêtements hommes, 3 vêtements femmes, 3 vêtements enfants.
Les quantités sont impressionnantes et il y a vraiment de tout. Je vous garantis que certains auront plus de chance que d'autres sur la marchandise :-)

 

Ensuite dans cette école, où des familles se sont réfugiées. Chacun a délimité son coin avec des chaises. Nous avons 70 sacs composés d'un pain de mie et de 4 oeufs durs et une liste de 70 familles. L'organisation n'est pas au point, les gens commencent à se disputer les sacs...
Dans le hall, une association a organisé un check up medical et des distributions de médicaments.





Enfin dans ce bidonville,
à Tubérias. Nous y avons récemment ouvert un programme avec une quinzaine d'enfants parrainés.
Et donc là... C'EST LE CHOC...

   

Sur le bord des rues étroites et boueuses, des tas de détritus pourrissent. On y trouve toute sorte de choses, toutes ces affaires qui meublaient l'intérieur des maisons : meubles, jouets, livres, coqs (!), chaussures... Les vêtements sèchent à l'extérieur... Heureusement il fait beau maintenant !

 
 
Les gens nettoient, sourient, nous demandent de les prendre en photo, nous remercient (d'être là et de les avoir pris en photos...), sourient... Tous ceux que nous rencontrons nous indique le niveau atteint par l'eau... C'est toujours très haut, souvent au-dessus des toits.

    

Et même dans la longue queue qui les sépare du camion, où des volontaires distribuent des sacs de nourriture, ils nous font coucou de la main et nous crient "here picture !!"

 

Voilà... Sur le chemin du retour et même ce soir à la maison, nous essayons de discuter de ce que nous avons vu aujourd'hui, mais il est encore difficile de mettre des mots sur les émotions de ces derniers jours.

 

Publié dans Sur ma mission

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sophie 17/10/2009 12:38


c'est tellement époustouflan,t cette faculté qu'ils ont à sourire de tout et se remettre en route quoi qu'il arrive... Quel témoignage!


ana 30/09/2009 18:46


et ben !courage à tous !
biz
ana


Malice 02/10/2009 13:12


Merci !! Il pleut de nouveau et un nouveau typhon arrive sur le Nord de l'île...